Comment faire grève en France ?

0
495

Depuis un moment, vous entendez dire que tel groupe d’individus a grevé pour revendiquer ou pour dénoncer plusieurs types de choses. Certains se demandent ce que peut bien signifier tout cela et dans quelles conditions cela se passe-t-il. Lire cet article pourra vous donner une certaine clairvoyance sur vos différentes questions notamment comment fait-on la grève en France.

Pour commencer, donnons une définition simple à la notion de grève afin que tout le monde soit au même niveau de compréhension.

Qu’est que la grève ?

En termes très simple, la grève est une cessation de travail par plusieurs individus qui se sont entendus, pendant un temps déterminé. Cette cessation du travail est faite dans le but de réclamer quelque chose ou dans le but de se faire entendre par les autorités supérieures (les chefs hiérarchiques). Grever, c’est en quelque sorte une manière de défendre ses intérêts ou de manifester son mécontentent.  Cela se passe généralement avec les ouvriers, ou des gens qui travaillent pour une société ou une personne. Même les agents permanents de l’Etat peuvent grever.

Cette attitude a longtemps été considérée comme nuisive mais depuis 1946, la France permet, et va jusqu’à donner le droit de grève à tous les employés. Cependant, ce type de grève doit être caractérisé d’un certain nombre de points cruciaux.

Autrement dit, pour que votre grève soit légale, voici comment procéder.

Les différentes caractéristiques d’une grève légale

Vous devez savoir que pour que vos mouvements de grève soient acceptés par la loi, il faut que ce que vous revendiquez soit d’abord lié à votre travail ou votre activité. En effet, si le motif de votre arrêt de travail n’a aucun rapport avec le travail, cette grève est considérée comme trouble à la bonne marche des choses de l’entreprise. Ainsi vous pouvez vous manifester sur par exemple, les conditions dans lesquelles vous travaillez afin qu’elles soient améliorées. Vous pouvez grever concernant votre salaire ainsi que beaucoup d’autres raisons. L’essentiel c’est qu’elles soient liées à votre profession.

Ensuite, lorsque vous dites que vous grevés, assurez-vous que la cessation de travail est vraiment effective. Il peut arriver qu’en fonction de la profession, un service minimum soit décrété pendant un temps relatif. De plus, la durée de la cessation du travail dépend des grévistes. Ils ont le libre choix de grever pendant toute la durée qu’ils jugent nécessaire.

L’un des points importants à ne pas négliger en voulant grever, c’est le préavis de grève. Ceci consiste à informer au préalable l’autorité hiérarchique par écrit au moins 5 jours avant la manifestation. Cela est une obligation surtout pour les ouvriers et salariés de l’Etat. Si vous êtes plutôt dans le secteur privé, vous n’êtes pas obligé d’informer votre chef. Mais assurez-vous que votre patron soit au courant des motifs pour lesquels vous arrêtez le travail.

Si vous grevés en respectant tous ces principes, il est évident que vous ne craignez pas  des représailles ; dans le cas contraire, vous risquez d’être sanctionnés. Aussi, dans votre grève, n’empêchez pas vos collègues qui refusent de participer à cela de travailler.  

PARTAGER
Xavier
Cloud, Big data, nouvelles technologies sont au programme. Je veille sur les sujets tendances de l'informatique et des réseaux.

Laisser une réaction