La littérature française

0
306

On regroupe dans la littérature française les œuvres écrites dans la langue française. Ceci dit que certains textes d’auteurs belges, suisses, canadiens, sénégalais, algériens et marocains y sont inclus. Elle fait aussi référence aux œuvres réalisés par des auteurs de nationalité française qui écrivent dans les langues de France comme le basque ou le breton. L’histoire de la littérature française commence au Moyen-Age et elle a bien évolué au fil du temps.

Les débuts de la littérature française

C’est au XIIème siècle que la littérature française commence à faire son histoire par les trouvères et les troubadours. La langue principale d’écriture était la langue d’oc, c’est ce qu’utilisait Bernard de Ventadour, Pierre Cardinal et Bertrand de Born.  Les auteurs se focalisaient sur l’amour et d’autres sujets frivoles. Quelques années plus tard, on voit d’autres auteurs soulignent les actions héroïques des rois et des chevaliers de renom dans leurs œuvres, notamment dans les romans. On retrouvait entre les lignes des vers et de la prose. A cette époque, le Roman de Brut en vers, les romans de la Table-Ronde et le Roman de Rou ont marqué les esprits.

On voyait de nouveaux noms avec les œuvres au XVème siècle. Parmi les poètes les plus connus, on peut citer Christine de Pisan, Alain Chartier, Charles d’Orléans, Villon, Martial d’Auvergne et Octovien de Saint-Gelais. On pouvait vraiment qualifier leurs œuvres de « poétique », car c’était plus clair que ce soit dans l’histoire que dans les lignes. Du côté des historiens, on avait Jean Jouvenel des Ursins, Robert Gaguin, Jean Gerson, Pierre de Fenin et Monstrelet. Ils racontaient l’histoire de grands rois de France et on constatait que dans leurs écrits, ils étaient plus raconteurs qu’écrivains. Au cours de la seconde moitié du XVème siècle, la tendance a changé, car Olivier de Marelle, Jean de Roye et Jean Molinet ont vraiment travaillé sur la littérature. On avait des œuvres de bonne qualité, que ce soit sur le fond ou la forme. C’est pendant ce siècle que la poésie dramatique s’est développée.

La Renaissance

La littérature française prend un grand tournant à partir du XVIème siècle et ce, pour diverses raisons dont la découverte et le développement de l’imprimerie. Dans le domaine de la poésie, Clément Marot et d’autres poètes apportent une réforme littéraire. Pour ces auteurs, le plus important est de plaire à tout public, ce qui les poussait à écrire de façon plus correct et à peser leurs mots. On commence aussi à avoir une bonne définition des épigrammes. Lorsque Ronsard tente d’imposer sa touche personnelle dans cet univers de la poésie, il a été fortement critique et on qualifie même sa méthode de « mauvaise ». Toutefois, il reste un excellent poète de ce siècle avec ses sonnets comme « Quand vous serez bien vieille ». C’est Joachim Du Bellay qui semble avoir conquis le domaine avec sa théorie.

La vraie littérature pendant la Révolution

C’est de cette époque que la littérature française commence à se faire sa place sur le plan international. On voit les grands noms ressortent de la Révolution, on peut citer entre autres Vergniaud, Mirabeau, Voltaire, Prévost, Florian, Barthélemy, Saint-Simon, Marmontel, Florian, Mlle Delaunay et Jean Jacques Rousseau. Ces auteurs tournent certaines de leurs œuvres vers la politique. On trouve tout de même certains écrivains qui développent la douceur, la modération, la probité de l’âge d’or, la pureté de mœurs et la tendresse de sentiments.

Du XIXème siècle à nos jours

La première partie de cette ère est marquée par la période romantique. Après ces forts sujets développés pendant la Révolution, les auteurs se plongent dans le romantisme. C’est ce que reflètent les œuvres de Chateaubriand et Mme de Staël. Il y a par la suite la seconde période où les écrivains semblaient redescendre sur terre avec des œuvres réalistes et naturalistes. C’est par la suite qu’on a eu les romans psychologiques et les nouvelles conceptions de la poésie. Le genre romanesque est d’ailleurs très développé et les artistes apportent leur analyse personnelle et osent même sortir des mœurs contemporaines. C’est ce qu’on fait George Sand et Honoré de Balzac. Au théâtre, les pièces étaient un mélange de comédie et de tragédie et parmi les plus critiqués, on a eu Térésa et Angèle d’Alexandre Dumas et Le Roi s’amuse de Victor Hugo. Dans le domaine de la poésie, victor Hugo, Théophile Gautier, Frédéric Mistral, Jasmin, Auguste barbier, Baudelaire, Verlaine, Mallarmé, Alfred de Musset règnent en maîtres.

On est aujourd’hui au XXIème siècle et les écrivains de la littérature française semblent bien jeunes. Ils sont pourtant restés dans le grand classique, car il est aussi quelque part difficile d’effacer le succès des grands noms qui ont construit la littérature française.

PARTAGER
Adrien
Entrepreneur Web - Je veille sur l'actualité des Startups et du monde numérique !

Laisser une réaction