L’éducation des enfants, une source de conflits pour le couple

0
2490
famille heureuse

À cette ère où l’éducation des enfants n’est plus la tâche exclusive de la mère, mais incombant désormais au couple, elle peut être source de conflits. En effet, de la manière de les soigner en cas de maladie, à leur alimentation en passant par leur habillement, le père et la mère peuvent ne pas être du même avis. Apparaissent ainsi les disputes et conflits de toutes sortes : fermeté, sanctions, punitions, choix de l’école classique ou Montessori (voir ici pour plus d’information)…  En voici des exemples.

Les cas où les manières d’éduquer les enfants engendrent des désaccords

En effet, les législations en vigueur préconisent la participation effective des deux parties, le père et la mère, à l’éducation des enfants. Il s’agit, pour les deux personnes de se partager tant les tâches relatives que les diverses responsabilités en vue du bien-être de leurs progénitures. Logique et normal, ce devoir peut toutefois faire naître des désaccords parfois violents si n’ayant pas été préalablement et calmement discuté entre les deux concernés. Pire, il peut même conduire à la séparation ou au divorce. Comment faire pour que cela n’arrive pas ? Considérons ces quelques cas.

Un parent trop laxiste ou trop sévère

Si l’un des parents est un peu trop laxiste tandis que l’autre vigilant, la différence d’éducation est susceptible de provoquer des disputes. En effet, à cette époque où on encourage les parents à discuter de tout avec leurs enfants pour connaître leur avis sur une telle ou telle chose les concernant, cela peut avoir des conséquences néfastes. Ces enfants peuvent donc se croire tout permis et penser pouvoir dire non à ce qu’on leur dicte de faire. Quand ils sont encore en bas âge, ce n’est pas un problème en soi. Les soucis apparaissent lorsqu’ils deviennent un peu plus grands, en âge de l’adolescence et qu’il ne serait plus possible de leur imposer des règles de conduite et autres. À ce moment-là, il serait difficile de leur faire savoir que ce sont les parents qui décident à la fin et non eux. Apparaissent ainsi les querelles entre parents et enfants, ensuite entre les deux adultes responsables d’eux. Le divorce ou la séparation ne peut pourtant rien y faire, car ne craignant jamais d’être grondé ni d’être reproché de quoi que ce soit, l’enfant peut adopter une attitude irresponsable. Selon ses principes, l’autre parent ne pourrait pourtant pas tolérer pareil comportement, donc, devant toujours rectifier l’éducation, une situation pouvant devenir lassant à la fin.

Des rôles inversés

Il arrive aussi que les rôles des deux parents s’inversent totalement, au père d’assurer le rôle de la femme au foyer et à la mère de subvenir aux besoins de la famille. C’est le cas lorsqu’à cause de son travail qui ne lui prend pas trop de son temps, l’un peut s’occuper convenablement de leurs progénitures. À lui ainsi d’assurer le réveil du matin, la préparation de tous les repas, emmener les enfants à l’école, venir les chercher, leur faire prendre leur bain, etc. Tout naturellement, ceux-ci s’attachent donc plus à lui qu’à leur mère, pouvant rendre celle-ci jalouse ou croyant ne pas savoir remplir comme il faut son rôle de mère. Le problème pourrait venir du fait que, pour rattraper le temps perdu, celle-ci pourrait accaparer leur moment libre, devant être en famille, dans des activités devenant trop éreintantes. Elle peut même reprocher à son époux ou partenaire d’accaparer l’amour de leurs enfants pour n’en laisser que les miettes pour elle. Dans certains cas, celui qui est plus disponible ne fait pourtant que s’efforcer de mener à bien, pour deux, l’éducation de leurs enfants. Son but est de faire en sorte que l’absence fréquente de l’autre, à cause de son travail, n’impacte pas trop sur le devenir de ceux-ci. Mais faut-il que cette dernière le comprenne suffisamment pour ne pas en faire toute une montagne.

conflit de couple

Les changements causés par la naissance des enfants

La naissance des enfants peut aussi chambouler et changer définitivement la vie du couple qui ne se préoccupait auparavant que de l’un et de l’autre. Si les deux étaient tendres, aimants et attentionnés avant, ils peuvent ne plus l’être du jour au lendemain à cause de la fatigue ou à force de veiller tard et manquer de sommeil. La situation risque d’empirer si pour prouver son autorité au sein de la famille, le père décide d’éduquer les enfants à sa seule manière, sans se préoccuper de l’avis de son partenaire. Un tel comportement peut découler de son propre vécu ou d’un désir trop ardent de tout contrôler, ce qui serait tout à fait normal si mené doucement. Cela tombe toutefois dans l’excès si devenant une fixation maladive jusqu’à interdire aux enfants de consommer d’autres aliments que ceux préparés par ses soins ou ayant préalablement obtenus sa permission. Pour l’autre parent, cela signifierait un manque de confiance en son rôle de mère et en sa capacité à bien s’en occuper. Au final, pour ne pas envenimer la situation, elle ne pourrait que calmer la situation, essayer de laisser aux enfants du temps pour respirer un peu. Cela risque quand même d’avoir des répercussions négatives sur le caractère de leurs progénitures, tel qu’un manque de confiance en-soi ou la peur de prendre une décision allant à l’encontre de l’avis de leur père.

 Ce qu’il faut faire pour éviter les conflits

De par ces exemples, on constate donc que l’éducation des enfants constitue l’un des motifs de désaccords dans le couple. En effet, contrairement aux périodes d’antan, les hommes s’y impliquent de plus en plus, certains arrivant même à bien s’en occuper plus que leurs compagnes. Afin de s’entendre sur le rôle de chacun, rien ne vaut toutefois d’en discuter, bien avant même la venue des enfants. Cela permet à l’un et à l’autre de se préparer à ce qui les attend ou de prendre une quelconque décision au lieu de s’engager sur un avenir incertain. Celui-ci ne le serait pas en effet uniquement pour lui, mais aussi pour les autres membres de la famille, dont les enfants. Si un terrain d’entente existe, l’apparition de certaines divergences ne doit nullement les décourager, car permettant la plupart du temps de trouver un équilibre entre les excès et les manques de chacun.

PARTAGER
Passionné par l'informatique depuis ses 13 ans, Josselin Leydier a lancé en 2006 son premier site internet. Rapidement, le passe-temps devint passion et plus jamais il ne quittera des yeux les nouveautés liées au web.

Laisser une réaction